Valoriser et communiquer le guide dans ma structure

4.1/ De quels supports de communication ai-je besoin?

Les textes de loi ne précisent rien sur le sujet, les éléments amenés ci-dessous sont des propositions.

Par exemple, la création d’une synthèse du guide (voir question 2.4) peut être l’outil à créer pour communiquer largement sur votre démarche. Plus largement : tous supports aux choix de votre structure et en fonction de vos moyens (financiers, humains, etc.).

4.2/ Comment présenter le guide en l’AG ?

Le guide doit obligatoirement être présenté une fois par an en Assemblée Générale (voir article 3 de loi du 31 juillet 2014 relative à l’ESS), un débat sur les réalisations et les objectifs de progrès est également nécessaire. Cependant la forme n’est pas précisée. Il peut par exemple être présenté sous l’angle : “Nos bonnes pratiques”, à décliner en deux axes : “Pratiques existantes / Pratiques en devenir”. Dès lors les instances dirigeantes comme le bureau pourront choisir de présenter l’outil de pilotage, le plan d’action et la synthèse ou ne présenter qu’une partie des outils. Ils pourront également aller plus loin en présentant par exemple les outils mis en place pour dresser l’état des lieux ou détailler la méthodologie employée pour réaliser les travaux. En fonction du temps disponible en Assemblée Générale par exemple. Une fois le choix des outils effectué on pourra prévoir des ajustements, et publier à l’externe certains documents (notamment la synthèse).

4.3/ Quelles sont les cibles ?

Interne / externe, salarié / CA / Bureau / Bénéficiaires / Partenaires / Financeurs / Grand public / … les cibles sont nombreuses. Il appartiendra à la structure de décider de cibler les destinataires et les informations que l’on souhaite communiquer, la seule obligation étant une présentation du guide en AG.

4.4/ Pourquoi valoriser l’outil auprès d’une large audience ?

Bien que la démarche concerne le pilotage et la gouvernance de l’organisation, il peut être judicieux d’organiser une communication externe des éléments marquants de la démarche (le cas échéant) en opérant des arbitrages. Il n’apparaît pas utile de communiquer la totalité des données issues des travaux du guide. Une solution simple, peu onéreuse, pourrait être d’introduire la synthèse des travaux dans le rapport d’activité de la structure.

4.5/ Est-ce que je dois communiquer sur ma démarche à l’extérieur?

Ce n’est pas une obligation mais il semble opportun de pouvoir communiquer et valoriser ses bonnes pratiques auprès du Conseil d’Administration, des adhérents, des salariés et des parties prenantes externes.

4.6/ Qui sont les relais de communication externe sur lesquels vous pouvez vous appuyer ?

  • Conseil Supérieur de l’ESS (CSESS) : pour contribuer à l’observation de l’outil, à son évaluation et à son amélioration. Pour rappel le CSESS met à disposition de tous une grille d’évaluation de l’outil, les retours seront étudiés annuellement et le guide régulièrement actualisé (reformulation des axes ou des questions, exemples de bonnes pratiques, orientations bibliographiques…) ;
  • CRESS : pour contribuer à l’observation des bonnes pratiques ESS ou le rendre public via la liste des entreprises de l’ESS tenue par les CRESS (fonctionnalité prévue pour 2018) ;
  • Parties prenantes , salariés, administrateurs seront vos premiers relais.