La territorialité

DE QUOI PARLE-T-ON ?

Une des particularités de l’ESS est son étroite imbrication avec le développement des territoires: animateur de dynamiques collectives, créateur d’emplois peu délocalisables, instigateur de solutions nouvelles et partenaire important des pouvoirs publics sur les politiques locales, le secteur de l’ESS a fondamentalement au cœur de son identité et de ses missions une forte composante locale. Cette réalité est consacrée par le législateur. Ainsi, la loi sur l’économie sociale et solidaire (31 juillet 2014) a
mis en place plusieurs mesures en faveur de la territorialisation de l’ESS : PTCE, commande publique socialement responsable, action des collectivités en faveur de l’ESS, commerce équitable nord-nord, reconnaissance des monnaies locales complémentaires. La loi NOTRe a, quant à elle, consolidé le rôle des conférences régionales de l’ESS et leur participation dans l’élaboration du
SRDEII (Schéma régional de développement économique
d’innovation et d’internationalisation)

➜ Plusieurs idées clés définissent cette territorialité de l’ESS:

  • Un ancrage territorial volontariste au travers des emplois et des achats ;
  • Les impacts locaux des actions (cohésion sociale, développement économique, etc.) ;
  • La participation active aux initiatives locales, conjointement avec d’autres act.eur.rice.s ;
  • La participation active aux politiques publiques territoriales.

QUELS ENJEUX ?

➜ Pour votre entreprise, une bonne insertion de l’entreprise dans son territoire favorise:

  • Un meilleur contact avec les réalités du terrain et les nouveaux besoins sociétaux, dont découlent la pertinence et la durabilité de l’action
  • L’attractivité, la légitimité et la confiance dans l’organisme (avantage concurrentiel au sein du territoire)
  • La motivation chez les salarié.e.s, chacun trouvant du sens à son travail
  • L’obtention de financements, notamment publics
  • L’implication dans les politiques d’innovation territoriale
  • La qualité des relations avec les parties prenantes externes (proximité, ajustement), notamment les bénéficiaires

➜ Pour les territoires, cet ancrage local de l’ESS contribue à

  • La durabilité et le caractère non-délocalisable des activités et des emplois
  • La cohésion sociale, la résilience face aux chocs socio-économiques, voire le maintien de filières et de savoir-faire locaux spécifiques
  • Une dynamique de coopération, une vie citoyenne plus riche, plus maillée, plus vivante

QUELQUES EXEMPLES DE PRATIQUES :

Avoir recours aux ressources locales

L’agence régionale d’une mutuelle santé a conclu des contrats avec des entreprises locales du secteur protégé dans le cadre de sa démarche de prise en compte des enjeux sociaux, sociétaux et environnementaux (sélection de fournisseurs et sous-traitants locaux).

Contribuer au dynamisme du territoire par son offre de biens/services

Une banque coopérative régionale accompagne des projets de développement du territoire, tels que la reprise d’entreprises industrielles, des levées de fonds ou encore la construction de centres de recherche médicale. Elle a également créé un livret régional innovant permettant aux épargnants de soutenir directement des projets régionaux par le financement, par exemple, de la rénovation d’un centre de soin ou la réhabilitation de logements sociaux.

Soutenir des filières locales

Une coopérative maritime dans le Nord-Ouest a, en réaction à la crise de la pêche des années 2000 et dans le but de maintenir l’activité de certains sites, absorbé des petites coopératives en difficulté. Elle a effectué avec elles un travail sur l’amélioration des performances économiques et sur la pérennité des outils de travail. Par ailleurs, elle a créé des conseils d’administration régionalisés, afin de garantir la proximité avec les pêcheurs sociétaires.

Mutualiser des ressources

Un espace de travail destiné aux entrepreneurs sociaux permet à ces derniers de mutualiser les ressources, collaborer et échanger. Il a également développé un parcours d’incubation visant à accompagner le lancement de projets et promouvoir l’innovation.

Ce texte est extrait du livret 2 du guide des bonnes pratiques de l’ESS.